Christian Estrosi revient sur sa visite en Israël et sa rencontre avec Netanyahou

Sources I24news – le 29/12/2016

Le président de la région Provence-Alpes Côtes d’Azur (PACA) et premier adjoint à la mairie de Nice, Christian Estrosi, s’est exprimé le 29 Décembre 2016 pour témoigner son soutien à Israël et au gouvernement Netanyahou dans le journal de Jean-Charles Banoun.

Le 25 décembre dernier, il avait annoncé sur Twitter son départ pour l’Etat hébreu en guise de soutien après la résolution anti-implantations votée à l’ONU vendredi dernier.

« Tout le monde sait mon engagement aux côtés d’Israël, aux côtés du gouvernement israélien » a-t-il réitéré.

Concernant le vote controversé de l’ONU, M. Estrosi considère que « cette résolution inique n’aidera en rien les négociations mais les rend même impossibles entre l’Autorité palestinienne et l’Etat d’Israël. »

« Ce n’est pas en faisant une ingérence de l’extérieur que ceux qui se sont prononcés pour cette résolution aideront pour la paix que tout le monde espère » a-t-il estimé.

« Le conflit ne pourra se résoudre que par une négociation entre les deux parties et non par une intervention extérieure que je juge personnellement comme une véritable provocation », a martelé M. Estrosi à i24NEWS.

Pour la conférence de Paris prévue pour le 15 janvier 2017, M. Estrosi a affirmé que si François Fillon est élu, la position de la France changera.

« C’est un impératif. Nous étions déjà contre cette résolution au Parlement français et nous maintiendrons cette position. » a-t-il ajouté.

« Si Israël n’est pas autour de la table, je demanderai à ce qu’elle soit annulée car je ne comprends pas qu’on puisse décider de l’avenir d’Israël sans que ses représentants ne soient présents », a-t-il lancé.

« Israël est notre bouclier contre le terrorisme. L’Europe est confrontée au terrorisme qu’affronte Israël depuis 70 ans […] a-t-il souligné.

« Nous sommes tous à la merci du terrorisme sous plusieurs formes. Nous faisons des travaux sans précédent à Nice pour nous protéger. J’ai d’ailleurs fait appel à une agence israélienne pour nous faire part de son expérience et nous accompagner sur un audit et sur une expertise afin de prendre des mesures exceptionnelles de protection dans notre cité », a-t-il révélé à i24NEWS.

M. Estrosi exhorte les grandes puissances à s’unir contre le terrorisme « au lieu de voter des résolutions qui nous écartent d’une paix possible et qui mettent Israël en difficulté. »

En juin 2014, Christian Estrosi avait apporté son soutien au Premier ministre israélien. En visite en Terre promise, il avait « en homme libre », témoigné « toute sa solidarité à l’Etat d’Israël ».